Dans son but d’offrir du perfectionnement tout au long de l’année, L’Artère, développement et perfectionnement en danse contemporaine à mis en place des stages et classes régulières donnés par des professeurs de Québec et d’ailleurs. Possibilité de prendre un seul bloc, ou plusieurs. Nous offrons également des stages avec des danseurs qui souhaitent parfaire leur enseignement.

POUR VOUS INSCRIRE À L’UN OU PLUSIEURS DE NOS STAGES, ÉCRIVEZ-NOUS AU : inscriptions@larteredanse.ca

Politique de remboursement de classe | Le saviez-vous ?

Les interprètes admissibles peuvent obtenir un soutien financier du Regroupement québécois de la danse s’ils sont admis au Programme de soutien à l’entraînement.

SIA - Session d'improvisation de L'ARTÈRE

16 avril 2018

9h30 à 12h
Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 5$

Les artistes professionnels de toutes disciplines, danse-musique-théâtre-arts visuels-performances, sont invités à venir dans cet atelier reprenant des concepts de base de la composition spontanée.

 

Animé dans un esprit collaboratif, Angélique Amyot guidera ces lieux privilégiés d’échanges afin de parfaire l’écoute et la construction de langage entre les improvisateurs.

 

À l’aide de simples exercices et des séances de pratiques de performances, nous pourrons aiguiser notre sens d’improvisateur et nourrir notre enthousiasme à être en création spontanée ensemble!

 

Un espace unique mis à votre disposition par L’Artère!!!

 

« Our Our job is not to make art, our job is to create a space for art to happen in ». – Ady Elzam, improvisateur invité à L’Artère

 

N’hésitez pas à apporter votre musique!

Esther Gaudette

20 avril 2018

10h à 11h30
STUDIO C
Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 12$ membres / 15$ non-membres

BIOGRAPHIE

Esther Gaudette est une danseuse accomplie. Elle débute sa carrière à l’âge de 16 ans avec la compagnie de danse Sursaut. Diplômée de l’école de Danse de Québec  en 2000, elle continue d’œuvrer dans ce domaine comme danseuse, chorégraphe, répétitrice ou professeure. Elle a dansé plusieurs productions d’Isabelle Van Grimde et Francine Châteauvert. Elle participe aussi au spectacle 5 HEURES DU MATIN de Pigeons International, au spectacle CORPS NOIR de Stephan GLADYSZEWSKI, et de  FIFTEEN HETEROSEXUEL DUETS de la cie Coleman, Lemieux.

 

Depuis plusieurs années, elle danse pour Daniel Léveillé Danse et interprète tous les rôles féminins de ses productions.

 

Comme comédienne, elle apparaît au grand écran dans quelques longs métrages dont, L’ESPÉRENCE de Stefan Pleszczynski, SOUPIR D’ÂME de Helen Doyle et participe au long métrage de Jean Leloup, KARAOKE DREAM. Au théâtre, comme danseuse, elle a été de la distribution de PARADIS PERDU, une mise en scène de Dominic Champagne en 2010 ainsi que POÉSIE SANDWICHS ET AUTRES SOIRS QUI PENCHENT, version 2016, dirigé par Loui Mauffette.

 

En septembre 2015, elle débute sa collaboration avec la chorégraphe Daina Ashbee.

 

Gaby Agis (Skinner release technique)

30 avril au 4 mai

10h à 12h
Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 7$

Ces classes sont réservés à tout professionnel du milieu de la danse, qu’il soit membre du RQD ou pas, résidant au Québec et étant citoyen canadien, résident permanent ou salarié d’une compagnie/un organisme de danse.

BIOGRAPHIE

Gaby Agis est une chorégraphe, enseignante et danseuse basée à Londres. Elle crée des spectacles depuis trente ans en collaboration avec des artistes de diverses disciplines tel l’architecture, l’opéra, la sculpture et le cinéma, en plus d’avoir créée plusieurs œuvres in situ. Gaby a siégé sur les conseils d’administration de plusieurs organisations en danse et a dirigé sa propre compagnie en plus d’avoir travaillé comme commissaire en danse.

Gaby enseigne le Skinner Releasing Technique (SRT) à travers le Royaume-Uni, les États-Unis et l’Europe. Depuis 2010, elle est membre du corps enseignant des programmes de formation de professeurs de SRT. Cette technique a été fondamentale à son processus de création.

 

DESCRIPTION DE LA CLASSE

Le Skinner Releasing Technique (SRT) est une approche innovatrice à la danse, au mouvement et au processus de création qui a évolué du simple principe que quand nous relâchons les tensions physiques, nous pouvons bouger avec plus de liberté, puissance et articulation.

Le SRT est une classe de danse pour les professionnels et les débutants; tous ceux qui s’intéressent à explorer l’incarnation, l’expression, la créativité et la conscience à travers le mouvement.

////////

Les activités de formation continue sont réalisées grâce au soutien financier d’Emploi Québec et de Compétence Culture, comité sectoriel de main-d’œuvre en culture.

James Viveiros (GAGA/danseurs)

7 au 11 mai 2018

10h à 11h15
Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 12$ membres / 15$ non-membres

 

BIOGRAPHIE
James Viveiros est un danseur, interprète, chorégraphe et professeur diplômé de la méthode GAGA, qui vit à Montréal. Il a étudié au Grant MacEwan College en théâtre musical et en danse, programmes pour lesquels il a reçu la bourse Evelyn Davis. Membre de la compagnie Marie Chouinard de 1999 à 2016, il a participé durant ces années à de nombreux festivals internationaux de danse contemporaine. Il a de plus collaboré avec de nombreuses compagnies et chorégraphes canadiens comme interprète et créateur. En 2009, James et les membres de la CMC ont remporté le Prix Gémeaux, catégorie des arts de la scène version filmée, pour la pièce bODY_rEMIX/les_vARIATIONS_gOLDBERG.

James a reçu à deux reprises des subventions du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) pour étudier avec la Batsheva Dance Company sous la direction de Bosmat Nossan et de Ohad Naharin à Tel-Aviv, Israël.

Depuis juin 2017, James travaille avec la New Dance Horizons (NDH) Creation Base, NDH/ Rouge-gorge comme artiste invité. Il enseigne le GAGA et participe comme danseur aux créations de Robin Poitras et d’Edward Poitras. Il est également répétiteur pour le collectif de danse LA TRESSE.

James travaille actuellement sur une nouvelle pièce qui sera créée au Festival Quartiers Danses de Montréal en 2018. Son solo MELT (a prefix for a prayer), qui a reçu le Prix du jury pour son élégance innovatrice et l’intelligence de sa création, sera présenté en mai à Régina, dans le cadre d’une résidence à NDH et d’une exposition à la galerie MacKenzie intitulée, RE: Celebrating the Body.

 

DESCRIPTION DE LA CLASSE

Les cours de Gaga/dancers sont ouverts au professionnels et aux étudiants en danse âgés d’au minimum 16 ans. Ces cours durent une heure et quart et sont construits sur le même principe que pour les cours Gaga/people mais ils exploitent d’avantage le bagage de connaissances qu’ont les danseurs, à savoir un vocabulaire spécifique et des aptitudes corporelles. Les tâches à accomplir dans le Gaga, qui forment des strates de mouvements familiers, permettent aux danseurs de se confronter à des défis nouveaux durant tout le cours. Les professeurs poussent les danseurs à explorer des endroits moins connus et d’autres façons de se mouvoir. Les cours Gaga/dancers approfondissent la conscience des sensations physiques des danseurs, élargissent leur palette des mouvements disponibles dans l’instant, augmentent leur capacité à moduler leur taux d’énergie et engagent leur puissance explosive et enrichissent la qualité de mouvement par une gamme variée de textures.

« Nous devenons plus conscients de notre mouvement. Nous nous connectons au sens des possibilités infinies. Nous explorons le mouvement multidimensionnel; nous prenons plaisir à la sensation de brûlure dans nos muscles, nous sommes prêts à changer en un clin d’oeil, nous sommes conscients de notre puissance explosive et parfois nous l’utilisons. Nous changeons nos habitudes de mouvements en en trouvant de nouveaux. Nous allons au-delà de nos limites familières. Nous pouvons être calme et alerte à la fois. » Ohad Naharin.

 

James Viveiros (GAGA/People)

9 mai 2018

18h à 19h
Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 12$ membres / 15$ non-membres

 

BIOGRAPHIE
James Viveiros est un danseur, interprète, chorégraphe et professeur diplômé de la méthode GAGA, qui vit à Montréal. Il a étudié au Grant MacEwan College en théâtre musical et en danse, programmes pour lesquels il a reçu la bourse Evelyn Davis. Membre de la compagnie Marie Chouinard de 1999 à 2016, il a participé durant ces années à de nombreux festivals internationaux de danse contemporaine. Il a de plus collaboré avec de nombreuses compagnies et chorégraphes canadiens comme interprète et créateur. En 2009, James et les membres de la CMC ont remporté le Prix Gémeaux, catégorie des arts de la scène version filmée, pour la pièce bODY_rEMIX/les_vARIATIONS_gOLDBERG.

James a reçu à deux reprises des subventions du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) pour étudier avec la Batsheva Dance Company sous la direction de Bosmat Nossan et de Ohad Naharin à Tel-Aviv, Israël.

Depuis juin 2017, James travaille avec la New Dance Horizons (NDH) Creation Base, NDH/ Rouge-gorge comme artiste invité. Il enseigne le GAGA et participe comme danseur aux créations de Robin Poitras et d’Edward Poitras. Il est également répétiteur pour le collectif de danse LA TRESSE.

James travaille actuellement sur une nouvelle pièce qui sera créée au Festival Quartiers Danses de Montréal en 2018. Son solo MELT (a prefix for a prayer), qui a reçu le Prix du jury pour son élégance innovatrice et l’intelligence de sa création, sera présenté en mai à Régina, dans le cadre d’une résidence à NDH et d’une exposition à la galerie MacKenzie intitulée, RE: Celebrating the Body.

 

Antoine Turmine (Gigue contemporaine)

 ** OUVERT À TOUS **

14 mai 2018

10h à 12h
STUDIO C
Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 12$ membres / 15$ non-membres

BIOGRAPHIE

Issu et toujours investi dans le milieu de la danse et de la Gigue traditionnelle québécoise, Antoine Turmine porte également les habits du danseur contemporain. Diplômé en danse (BACC) à l’UQAM depuis 2014, il est désormais investi dans une maîtrise en danse afin de mieux situer et (re)questionner sa lecture du son et du corps. Antoine est actuellement visible et impliqué dans le travail de plusieurs compagnies : Zogma, BIGICO et Quantum Collective, en plus de participer à plusieurs créations indépendantes. Et de développer un parcours chorégraphique au sein du mouvement de la gigue contemporaine.  

DESCRIPTION DE LA CLASSE

Rythme et perception 

Cet atelier met en jeu différentes modalités perceptives pour un même rapport au rythme dans le but d’étendre ses frontières. À partir d’un travail en danse percussive et plus particulièrement sur la gigue québécoise, les participants sont ainsi invités à composer avec des imaginaires et des consignes physiques qui ont pour but de perturber leur appréhension du rythme, de la sensation et du mouvement. L’approche se base sur l’intersensorialité comme stratégie pour revisiter le rythme et y maintenir une attitude exploratoire dans sa prise d’informations sensibles en plus de dégager de nouvelles manières de faire en général.

 

SIA - Session d'improvisation de l'ARTÈRE

15 mai 2018

9h30 à 12h
Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 5$

Les artistes professionnels de toutes disciplines, danse-musique-théâtre-arts visuels-performances, sont invités à venir dans cet atelier reprenant des concepts de base de la composition spontanée.

Animé dans un esprit collaboratif, Angélique Amyot guidera ces lieux privilégiés d’échanges afin de parfaire l’écoute et la construction de langage entre les improvisateurs.

À l’aide de simples exercices et des séances de pratiques de performances, nous pourrons aiguiser notre sens d’improvisateur et nourrir notre enthousiasme à être en création spontanée ensemble!

Un espace unique mis à votre disposition par L’Artère!!!

« Our Our job is not to make art, our job is to create a space for art to happen in ».
Ady Elzam, improvisateur invité à L’Artère

N’hésitez pas à apporter votre musique!

Guy Cools

21 au 25 mai 2018

9h à 12h
Studio C – Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 80$ pour la semaine

Inscription : http://perfectionnement.culture-quebec.qc.ca/formations/classe-de-danse-dramaturgique/

 

BIOGRAPHIE

Guy Cools est un dramaturge de la danse.
Ces postes récentes incluent un professorat associé à l’institut de recherches ‘Arts dans la Société’ à l’École des Arts Fontys à Tilburg, et chercheur post-doctorale à l’Université de Gand, où il a fini un doctorat sur la relation entre la danse et l’écriture. Il a travaillé comme critique de danse et programmeur artistique pour la danse en Flandre. Il se consacre maintenant à la dramaturgie de production, travaillant pour des chorégraphes partout en Europe et au Canada comme : Koen Augustijnen (B), Sidi Larbi Cherkaoui (B), Danièle Desnoyers (CA), Lia Haraki (CY), Christopher House (CA), Akram Khan (le Royaume-Uni), Arno Schuitemaker (NL) et Stephanie Thiersch (DE). Il fait régulièrement des lectures et des publications et il a développé une série d’ateliers qui ont pour but de soutenir des artistes et des chorégraphes dans leur processus créatif.
Ses publications les plus récentes incluent The Ethics of Art: ecological turns in the performing arts (Valiz, 2014) (Tournants écologiques dans l’art du spectacle), co-edité with Pascal Gielen ; In-between Dance Cultures: on the migratory artistic identity of Sidi Larbi Cherkaoui and Akram Khan (Valiz, 2015) (Cultures de Danse métissées: sur l’identité artistique migratrice de Sidi Larbi Cherkaoui et Akram Khan) et Imaginative Bodies, dialogues in performance practices (Valiz, 2016) (Corps Imaginatifs, dialogues sur des pratiques de performance), une série d’ entretiens avec des artistes contemporains majeurs que Cools a réalisé de 2008 jusqu’à 2013 pour Sadler’s Wells à Londres. Avec la chorégraphe canadienne, Lin Snelling, il a développé une pratique de performance improvisée intitulée ‘Rewriting Distance’ (‘Récrire l’écart’) (voir aussi : www.rewritingdistance.com) qui se concentre sur l’intégration de mouvement, la voix et l’écriture.

DESCRIPTION DE LA CLASSE

L’atelier explorera la notion que la dramaturgie est un accompagnement du processus créative de l’artiste/chorégraphe et que c’est accompagnement commence avec la recherche et l’étude des sources d’inspirations: sa propre identité, les espaces concrètes dans lesquelles on travaille et on habite; d’autres d’œuvres d’arts dans différents disciplines, des évènements dans la réalité. On explore le travail du dramaturge comme témoin, comme interlocuteur et comme éditeur. On le fera par des exercices concrets et pratiques et en discutant mon travail avec entre autre Koen Augustijnen, Sidi Larbi Cherkaoui et Akram Khan.

////////

Ce stage est possible grâce à la collaboration du Conseil de la Culture des régions de Québec et Chaudières-Appalaches.

Les Lieux Communs - 4e édition

23 mai 2018

19h à 22h
Studio B – Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 10$ (7$ pour les étudiants)

L’Artère, développement et perfectionnement en danse contemporaine, Jérémie Aubry et Etienne Lambert convient le grand public à une soirée à la Maison pour la danse où mots et musique se côtoient et s’entrelacent pour permettre à chacun/e d’improviser ou d’être témoin des rencontres qui se tissent tout au long de la soirée. Un thème général est proposé chaque fois, histoire de stimuler notre imaginaire collectif.

Que vous soyez spectateur ou acteur, passif ou actif, cette soirée est ouverte à tous les amoureux/ses du mouvement et des mots! 

Nous vous invitons à laisser place à vos propres interprétations ainsi qu’à vous laisser guider par celles des autres. Venez partager le chaos ordonné de Jérémie Aubry et l’ordre chaotique de DJ Lambchop, épaulés par notre invité spécial : Guy Cools.

 

THÈME : Défaut de fabrication (ou comment trouver sa valeur dans un marché humain…)

L’une des questions les plus fréquemment posées sur Google est : « Suis-je normal(e)? » Les résultats peuvent varier selon le niveau de honte et de culpabilité, mais une chose est sûre : personne ne l’est vraiment. La normalité passe par le défaut. La norme est l’erreur. L’ordinaire est défectueux. Venez explorer la faille qui habite votre corps, la faiblesse qui plie vos lèvres et chassez le gouffre de vos maux. Donnez à votre parole un sens nouveau. Entre corps et poésie, faites le choix de révéler votre unique normalité.

Laura Toma (technique GAGA)

29 et 30 mai 2018

10h à 11h15
Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 12$ membres / 15$ non-membres

BIOGRAPHIE

Laura Toma est la première enseignante de Gaga certifiée au Canada et elle a enseigné, entre autres, pour la Compagnie Marie Chouinard, le RQD, l’EDCML, et l’École Supérieure de Ballet du Québec. En 2012, elle a gradué du premier programme d’entraînement pour professeurs de Gaga à Tel Aviv sous la supervision d’Ohad Naharin. Elle est co-fondatrice du collectif LA TRESSE et travaille régulièrement avec la chorégraphe Andrea Peña. En juin de 2016, Laura a participé à la Biennale de Danse de Venise pour le chorégraphe israélien / français Emanuel Gat.

 

DESCRIPTION DE LA CLASSE

Les cours de Gaga/dancers sont ouverts au professionnels et aux étudiants en danse âgés d’au minimum 16 ans. Ces cours durent une heure et quart et sont construits sur le même principe que pour les cours Gaga/people mais ils exploitent d’avantage le bagage de connaissances qu’ont les danseurs, à savoir un vocabulaire spécifique et des aptitudes corporelles. Les tâches à accomplir dans le Gaga, qui forment des strates de mouvements familiers, permettent aux danseurs de se confronter à des défis nouveaux durant tout le cours. Les professeurs poussent les danseurs à explorer des endroits moins connus et d’autres façons de se mouvoir. Les cours Gaga/dancers approfondissent la conscience des sensations physiques des danseurs, élargissent leur palette des mouvements disponibles dans l’instant, augmentent leur capacité à moduler leur taux d’énergie et engagent leur puissance explosive et enrichissent la qualité de mouvement par une gamme variée de textures.

« Nous devenons plus conscients de notre mouvement. Nous nous connectons au sens des possibilités infinies. Nous explorons le mouvement multidimensionnel; nous prenons plaisir à la sensation de brûlure dans nos muscles, nous sommes prêts à changer en un clin d’oeil, nous sommes conscients de notre puissance explosive et parfois nous l’utilisons. Nous changeons nos habitudes de mouvements en en trouvant de nouveaux. Nous allons au-delà de nos limites familières. Nous pouvons être calme et alerte à la fois. » Ohad Naharin.

 

SIA - Session d'improvisation de L'ARTÈRE (présentation informelle - OUVERT À TOUS!)

13 juin 2018

19h à 20h

Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 5$

Suite au stage sur l’improvisation avec Ady Elzam et aux Sessions d’impro de l’Artère (SIA), nous invitons le grand public assister à une ou plutôt, à des performances! Il s’agit de créations spontanées avec danseurs et musiciens. Chacun aura comme défi de construire l’espace et de la faire vivre sous toutes ses formes.