Dans son but d’offrir du perfectionnement tout au long de l’année, L’Artère, développement et perfectionnement en danse contemporaine à mis en place des stages et classes régulières donnés par des professeurs de Québec et d’ailleurs. Possibilité de prendre un seul bloc, ou plusieurs. Nous offrons également des stages avec des danseurs qui souhaitent parfaire leur enseignement.

POUR VOUS INSCRIRE À L’UN OU PLUSIEURS DE NOS STAGES, ÉCRIVEZ-NOUS AU : inscriptions@larteredanse.ca

Politique de remboursement de classe | Le saviez-vous ?

Les interprètes admissibles peuvent obtenir un soutien financier du Regroupement québécois de la danse s’ils sont admis au Programme de soutien à l’entraînement.

Rootlessroots

rootless_photo_new_site

19, 20 et 21 septembre 2017

10h à 12h + 13h à 16h
Maison pour la danse de Québec
(336 rue du Roi)

Tarif : 150$ POUR LES 3 JOURS

 

** UNE PERFORMANCE/DISCUSSION OUVERTE À TOUS AURA LIEU LE 20 SEPTEMBRE, de 17H30 à 19H30 À LA MAISON POUR LA DANSE DE QUÉBEC **

 

 

BIOGRAPHIE

ROOTLESSROOTS

RootlessRoot is  a structure that supports our vision and creative ideas. We could describe it as a white cloud always changing, disappearing, appearing and flowing, as it needs. It is a movement driven, reflective platform that we have established in order to develop an artistic language that is accessible, primal, creative and playful.

We are movement practitioners that are fundamentally interested in human emotion and cultural expression. It’s a structure through which we realize our practical philosophy in order to further expand and discover our artistic capacities and desires to dive into the emotional landscapes of the human being.

RootlessRoot is a meeting point, an intersection and a threshold where conflicting ideas transform into a journey of sculpturing events inserted with risk and unpredictability.

We have had the honor of collaborating with great artists such as John Parish, Miso Kascak, Vasilis Mantzoukis, Isabelle Lhoas, Jukka Huitilla, Hildegard de Vuyst, Ivan Archer, Martha Frintzila, Paris Mexis and Akram Kahn amongst others.

JOZEF FRUCEK

Jozef is a founding member of RootlessRoot. He graduated from the Academy of Music and Theater of Bratislava, completing his PhD Thesis in 2002.

During 2002-2005 Frucek was a member of Wim Vandekeybus’ Ultima Vez, creating Blush (stage and film versions) and, Sonic Boom.

During 2005-2006 he collaborated with the Royal Flemish Theater in Brussels (KVS) on his own work. In 2006 he and Linda Kapetanea formed RootlessRoot as a vehicle for their
own productions, research and teaching (see below).

Together with Kapetanea Frucek is developing the research program of Fighting Μonkey – an applied methodology of martial arts in the education of dancers, actors and movement practitioners. They regularly give workshops at international festivals and in vocational schools.

From 2006 – 2011 both Frucek and Kapetanea were on the teaching faculty at the Athens State School for Dance. Since 2012 Frucek is member of the teaching personnel of the University Ludwik Solski State Drama School of Krakow in Poland.

////////

Ce stage est possible grâce à la collaboration de L’École de danse de Québec

Martin Kilvady

9 au 13 octobre 2017

9h à 12h
Studio C – Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 20$ membres / 25$ non-membres

BIOGRAPHIE

Martin was born in 1974 in Banska Bystrica, Slovakia, where he graduated from secondary school. Subsequently, he enrolled in a program for teacher education in contemporary dance at the Comenius University in Bratislava, the School of Music and Dramatic Arts where he received his « Master of Arts ».Choreographers and teachers who most influenced his further development as a dancer are Jan Durovcik, Miroslava Kovarova and Libor Vaculik. From 1992 to 1996, he was a member of the Torzo Ballet Company in Bratislava and performed as a free lancer in several productions of the Slovak National Theatre from 1995 to 1996. In 1997 he joined the Magyar Fesztival Ballet in Budapest for one season.

During the summer of 1997 he became a member of Anna Teresa de Keersmaeker’s ROSAS dance company, in Brussels. He danced in WOULD, in the reprise of MIKROCOSMOS and ACHTERLAND, and contributed to the creation of JUST BEFORE, DRUMMING, I SAID, and IN REAL TIME. During these years with ROSAS, the teachings of David Zambrano and Chrysa Parkinson widened his dance horizons.

Between 2001 and 2004, he collaborated with the choreographer Roberto Olivan in the creation of NATURAL STRANGE DAYS and DE FARRA. In the season 2002-2003, he worked with circus company Rital Brocante. Since 2003, he has been a member of Thomas Hauert’s company ZOO, performing in FIVE, MODIFY, MORE LESS SAID SONGS, WALKING OSCAR, PUZZLED and ACCORDS.

Martin Kilvady is co-founder of Les SlovaKs Dance Collective. They created Opening Night in 2007, Journey Home in 2009, in 2010 Les SlovaKs – The Koncert and in 2012 Fragments.

Martin has been teaching since 25 years now and has MA in pedagogy of dance.

Ady Elzam

16 au 20 octobre 2017

9h à 12h
Studio C – Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 85$ (valeur de 566$)

INSCRIPTION : http://perfectionnement.culture-quebec.qc.ca/formations/atelier-dimprovisation-en-danse-avec-ady-elzam/

 

** UNE PERFORMANCE/DISCUSSION OUVERTE À TOUS AURA LIEU LE 20 OCTOBRE, de 17H à 19H À LA MAISON POUR LA DANSE DE QUÉBEC **

BIOGRAPHIE

Ady Elzam is a dancer, teacher and choreographer, with a deep technical background in contempo-rary dance, improvisation and performance. He believes art should challenge and inspire, both the artist as well as the spectator. As a preforming artist he’s motivated to cross borders and question the norm in relation to the audience, and its roll in art.

For many years Ady has been exploring movement dynamics in partner work, his main interest is in the communication that creates clear understanding between partners, as if no words are needed. This applies also to the relationship of the observer and the observed. As a performer he’s interested in the artist’s ability to expose oneself, evoke emotion in the audience, and the connection between the two.

Ady started dancing and preforming at age 10 in the Israeli folklore dance school « The Iris of Naza-reth » .
He met modern dance in 1997, and embarked on a journey to explore the dance world until 2005 when he dedicated himself to the art of contemporary dance, improvisation and movement explora-tion.

He trained at the modern dance academy in Haifa and continued to dance in Vertigo Dance Com-pany and DeDe Dance. Over the years he worked with many different choreographers such as; Ofra Idel, Elad Shecter, Matan Levkowich, Yuval Goldshtain, Sharona Floreshaim, Dafi Altabeb, to name a few.

Now days Ady is living in Brussels in a community project that is dedicated to change the face of tomorrow. He is creating a solo, teaching improvisation and movement technique, and facilitating urban spaces for the exploration of performance.

DESCRIPTION DE LA CLASSE

Go for it!
Dance Improvisation workshop

The idea of ‘Go for it!’ refers to the basic concept of letting go. Applying the ‘Go for it!’ principle within a performative and improvisational context, involves embracing imperfectness, trusting one’s intuition without holding on preconceived plans, and working with an uninhibited totality. Taking the impulses we have, the reactions to situations in improvisation, and concentrating on the instrument we use (in this case Body).

There is great potential in stepping out of our borders and becoming a vessel for the situation to play itself out through us. We won’t apologise for ‘mistakes’, we will look for them and use them.

‘Go for it!’ is about having courage, being honest and exposed, listening to yourself and trusting your self, being present and total.

We’ll be working with the idea of Failure, setting a goal to be unsuccessful, to miss the point, miss the mark, go belly up, break down, be ruined, make a mess, go wrong, lose control, drop, crash, fluff, fail. Having this starting point will allow us to say “Fuck’it” and be free to go further then we would consider, be lost, and deal with ‘the shit’ that comes up during a improvised session.

———

– We will have time to practice our instrument – work with our bodies.
(physical improvisation exercises for)
– We will take time to explore what brings us to move – why do you dance?
– And we’ll work on improvisation scores – practicing the state of performance.

///////////////////////

Stage possible grâce à la collaboration du Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalache.

Tiffany Tregarthen (Out Innerspace)

2 novembre 2017

11h à 12h30
Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 12$ membres / 15$ non-membres

BIOGRAPHIE

Out Innerspace  Co Artistic Director

Born in Prince George, BC, Tiffany Tregarthen’s early dancing was nurtured through programs including Royal City Youth Ballet Professional Training Program with Yaming Li, Dancestreams, Eastwood Collegiate of the Arts, and Backstage Theatre. She started her career in New York working with companies including Mia Michaels’ R.A.W. She held an 8-month residency at POZ Dance Theatre in Seoul training, performing and choreographing as well as instructing at Hansung University and co-creating the POS International Childrens’ Dance Program. She’s participated in dance seminars in Belgium, Italy and Czech Republic training with Hans Tappendorf (Vienna State Ballet), Ann Van Den Broek (WArd/waRD), Lenka Jarosikova and Marie-Louise Wilderijckx (The National Ballet of Flanders), Ben Bergmans (Rotterdamse Dansacademie), among others. She has instructed at numerous institutions including Antwerp International Dansstage, London Contemporary Dance School, NYU Dance Program, London City School of Ballet and Fontys University (The Netherlands). She created a work for Les Grands Ballets Canadiens de Montreal as a winner of their National Young Choreographer Competition. Additionally, she has danced for Wen Wei Dance, 605 Collective, Dana Gingras, Julia Sasso, Beijing Modern Dance and Justine A. Chambers among others. She has toured internationally with Kidd Pivot in The Tempest Replica, Polaris and Betroffenheit. Together with David, Tiffany is directing, creating, educating and performing as Out Innerspace Dance Theatre whose recent creation Major Motion Picture was awarded a  CanDance commission, two national tours and will be featured at MilanOltre Festival in Milan. Through Modus Operandi Tiffany and David are dedicated to nurturing the next generation of contemporary dance artists. www.outinnerspace.ca

DESCRIPTION DE LA CLASSE

Tiffany will lead the class through technical and creative, set and improvised material that is related to training, creating and performing for Out Innerspace Dance Theatre’s latest work Major Motion Picture. Class will include learning repertoire as well as methods for creating choreographic material and preparing for performance.

Bruno Guillore (Hofesh Shechter company)

Bruno Headshot

3 et 4 novembre 2017

3 novembre – 11h à 14h
4 novembre – 10h à 16h
Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 65$

INSCRIPTION : http://perfectionnement.culture-quebec.qc.ca/formations/classe-avec-bruno-guillore-hofesh-shechter-company/

BIOGRAPHIE

 

 

Hails from: Cairo, Egypt

Training: C.N.S.M de Paris, under the direction of Quentin Rouillier

Before Hofesh Shechter Company Bruno worked for Beatriz Consuelo (Ballet Junior, Geneva), Richard Wherlock (Luzern Ballet and Komischer Oper Berlin), Iracity Cardoso and Paulo Ribeiro (Ballet Gulbenkian, Lisbon). He danced in works by Richard Wherlock, Guillermo Bothelo, Ed Wubbe, Orian Anderson, Rui Horta, Ytzik Galili, Ohad Naharin, Mats Ek, Styn Celis, Mauro Bigonzetti, Didy Veldman, Marie Chouinard, Clara Andermatt, Rui Lopez Graca, Regina Van Berkel, and Paulo Ribeiro.

Bruno is a founding member of the company and has worked on the creation of Uprising, In Your Rooms, Political Mother, Political Mother: The Choreographer’s Cut, Survivor, Sun, barbarians, and Grand Finale.

///////////////////////

Stage possible grâce à la collaboration du Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalache.

Geneviève Martel (Contact impro)

28 et 29 novembre 2017

10h à 12h
Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 12$ membres / 15$ non-membres

BIOGRAPHIE

Geneviève Martel gère les  jams réguliers de danse Contact Improvisation (CI) à Québec depuis plus d’un an, et maintenant à La Maison pour la danse. Elle a habité et travaillé à Toronto pendant 20 ans, ainsi qu’à New York quelques années, où elle a, dans ces deux villes, accumulé ses connaissances et expériences à travailler et à collaborer avec des artistes renommés en danse contemporaine, en ballet, en théâtre et en danse Contact Improvisation. Elle a étudié la danse auprès de plusieurs artistes reconnus, notamment Margie Gillis, Ohad Naharin et les compagnies Forsythe et Merce Cunningham. Elle s’est aussi perfectionnée en art de la scène au Labyrinth Theater Company co-fondé par Philip Seymour Hoffman, et est certifiée instructeur d’Ashtanga Yoga. Ses créations et son travail d’interprète ont été présentés à New York sur plusieurs scènes. Elle a été artiste invitée à l’Université de Toronto et à l’École de Danse de Québec et a reçu une bourse pour une résidence au Centre des Arts de Banff en Alberta. De plus, Geneviève œuvre depuis 20 ans comme directrice de production pour des projets d’envergure en publicité, en cinéma, en arts de la scène et en arts visuels, ce qui apporte une qualité et perspective unique à son enseignement. 

DESCRIPTION DE LA CLASSE

La danse Contact Improvisation, initiée par le danseur Steve Paxton en 1972, est une forme de danse en partenaires qui explore l’échange de poids entre les corps et la gravité. Les compétences comprennent des roulades, des levées et des techniques de relâche. Geneviève mettra l’emphase sur l’écoute physique dans le but de clarifier la conversation et la négociation de ces éléments. Elle vous fournira des outils pour approfondir vos danses et les rendre plus dynamiques. Des scénarios spécifiques seront proposés à cet effet, avec l’objectif d’apprendre à apprécier les complexités et le processus de la danse Contact Improvisation.

David Rancourt

15 au 19 janvier 2018

10h à 12h
Studio C – Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 7$ pour les membres du RQD

BIOGRAPHIE

Artiste en danse arrivé à Montréal en 1999, David s’est principalement illustré comme interprète depuis la fin des ses études à LADMMI (Les ateliers de danse moderne de Montréal) en 2003. Son travail auprès des chorégraphes Marie Chouinard, José Navas, Chanti Wadge, Annie Gagnon, Edgar Zendejas, Sylvain Émard, Alan Lake et Paula de Vasconcelos, entres autres, l’amène à expérimenter un large éventail de visions de l’art et du mouvement en plus de lui permettre de danser sur des scènes tant locales, nationales qu’internationales.

Il développe sa propre démarche chorégraphique qui l’ouvre à de nouvelles collaborations; notamment avec Clara Furey (the sorrowful sons), Pierre-Paul Savoie (Danse Lhasa Danse, Les Chaises et Corps Amour Anarchie, Léo Ferré), Audrée Juteau (Proposition Duo) et Mandala Sitù (Bijoux et Quartex).

Comme enseignant, il partage ses connaissances et ses inspirations autant en technique, en art de création et d’interprétation et en travail d’énergie dans différentes institutions tel que le regroupement québécois de la danse, l’Artère à Québec, l’école de danse contemporaine de Montréal et l’école supérieure de ballet du Québec.

Passionné des arts du mouvement et du souffle, il pratique le Continuum Movement avec Linda Rabin et le Qi Gong auprès de Marie-Claude Rodrigue depuis une dizaine d’années. Il fait également partie de l’équipe d’enseignants de l’école Fragments Libres.
À titre d’œil extérieur et de conseiller artistique, mentionnons sa collaboration avec Edgar Zendejas chez Ezdanza en plus de travailler ponctuellement avec d’autres créateurs de sa génération.

Engagé envers sa communauté dès son arrivé dans la métropole, David est membre du Regroupement québécois de la danse (RQD) depuis l’an 2000.

 

DESCRIPTION DE LA CLASSE

La classe proposée sera un hybride de technique de danse et de technique de corps (de mise en mouvement). Nous utiliserons des principes et une qualité de présence inspirée du Qi Gong (travail d’énergie). Nous travaillerons à partir de formes tirées du vocabulaire classique, moderne et contemporain, pourvu d’une certaine simplicité, dans le but de trouver aisance, agilité et intégrité dans nos mouvements.

En début de classe, nous prendrons le temps d’entrer en contact avec notre respiration et notre poids. Lentement mais sûrement, le corps sera appelé à se déployer dans l’espace à travers différents exercices, enchaînements et structures improvisées. L’emphase de l’enseignement est mise sur trouver une/sa liberté tout en rencontrant la forme (la demande externe). Alternant entre des segments de cours tout en subtilité et d’autres plus dynamique, la classe essaie d’éveiller votre corps autant physiquement que créativement.

////////

Les activités de formation continue sont réalisées grâce au soutien financier d’Emploi Québec et de Compétence Culture, comité sectoriel de main-d’œuvre en culture.

Omri Drumlevich (Gaga)

22 au 26 janvier 2018

11h à 12h15
Studio C – Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 12$ membres / 15$ non-membres

BIOGRAPHIE

* À VENIR *

//////

Ce stage est possible grâce à la collaboration de Circuit-Est, centre chorégraphique.

Sarah Bild

29 janvier au 02 février 2018

9h30 à 12h15
Studio C – Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 7$ pour les membres du RQD

BIOGRAPHIE

Chorégraphe, improvisatrice et enseignante, Sarah Bild poursuit sa carrière artistique à Montréal depuis plus de 25 ans. Ses solos et pièces de groupes sont présentés à travers le Canada. Minimalisme, gestuelle éclatée, abstraction, extrême lenteur, tous se côtoient pour créer des mondes riches d’images psychologiques, oniriques soulevant toujours un questionnement sur notre existence et la précarité de la présence humaine sur cette planète. En 2008, Sarah Bild devient la première improvisatrice certifiée pour l’enseignement de la technique Action Theater au Québec. Elle enseigne régulièrement à l’École de danse contemporaine de Montréal et est chorégraphe et professeur invitée dans plusieurs écoles de formation en danse à travers le Canada.

DESCRIPTION DE LA CLASSE

Action Theater™ est une forme unique d’expression d’improvisation théâtrale. Ce stage offrira les principes de base de la pratique. Au moyen d’exercices aussi rigoureux que ludiques qui isolent et puis recombinent le mouvement, le son et le langage, nous agrandissons notre gamme d’outils d’improvisation pour devenir plus ouvert au moment présent. En travaillant toujours à partir d’un état totalement impliqué, nous développerons l’acuité spatiale et l’accès à notre imagination pour transformer nos impulsions créatives en images et histoires claires. Cette technique nous confronte à nos habitudes et nous ouvre de nouvelles possibilités. Nous porterons notre attention sur les détails de nos choix physiques ainsi qu’à la qualité et la gamme de nos vocalisations. En percevant les paroles et les mots comme des actions physiques nous construirons des monologues ou des trames narratives. Travaillant en solo, duos, trios ou tous ensemble, la classe débutera par des réchauffements vocaux et physiques et poursuivra avec des exercices pour finir avec des présentations informelles.

////////

Les activités de formation continue sont réalisées grâce au soutien financier d’Emploi Québec et de Compétence Culture, comité sectoriel de main-d’œuvre en culture.

Laura Toma (Gaga)

19 au 23 février 2018

10h à 11h15
Studio C – Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 7$ pour les membres du RQD

BIOGRAPHIE

Laura Toma est la première enseignante de Gaga certifiée au Canada et elle a enseigné, entre autres, pour la Compagnie Marie Chouinard, le RQD, l’EDCML, et l’École Supérieure de Ballet du Québec. En 2012, elle a gradué du premier programme d’entraînement pour professeurs de Gaga à Tel Aviv sous la supervision d’Ohad Naharin. Elle est co-fondatrice du collectif LA TRESSE et travaille régulièrement avec la chorégraphe Andrea Peña. En juin de 2016, Laura a participé à la Biennale de Danse de Venise pour le chorégraphe israélien / français Emanuel Gat.

DESCRIPTION DE LA CLASSE

Le Gaga est un langage du mouvement développé par Ohad Naharin à travers les années et qui est mis en pratique et en exercice quotidiennement par les membres de la Batsheva Dance Company. Le langage Gaga vient de la croyance en ce que le mouvement est curatif, dynamique et en constante évolution et continue à évoluer aujourd’hui
Gaga/dancers :

Les cours de Gaga/dancers sont ouverts au professionnels et aux étudiants en danse âgés d’au minimum 16 ans. Ces cours durent une heure et quart et sont construits sur le même principe que pour les cours Gaga/people mais ils exploitent d’avantage le bagage de connaissances qu’ont les danseurs, à savoir un vocabulaire spécifique et des aptitudes corporelles. Les tâches à accomplir dans le Gaga, qui forment des strates de mouvements familiers, permettent aux danseurs de se confronter à des défis nouveaux durant tout le cours. Les professeurs poussent les danseurs à explorer des endroits moins connus et d’autres façons de se mouvoir. Les cours Gaga/dancers approfondissent la conscience des sensations physiques des danseurs, élargissent leur palette des mouvements disponibles dans l’instant, augmentent leur capacité à moduler leur taux d’énergie et engagent leur puissance explosive et enrichissent la qualité de mouvement par une gamme variée de textures.

« Nous devenons plus conscients de notre mouvement. Nous nous connectons au sens des possibilités infinies. Nous explorons le mouvement multidimensionnel; nous prenons plaisir à la sensation de brûlure dans nos muscles, nous sommes prêts à changer en un clin d’oeil, nous sommes conscients de notre puissance explosive et parfois nous l’utilisons. Nous changeons nos habitudes de mouvements en en trouvant de nouveaux. Nous allons au-delà de nos limites familières. Nous pouvons être calme et alerte à la fois. » Ohad Naharin.

////////

Les activités de formation continue sont réalisées grâce au soutien financier d’Emploi Québec et de Compétence Culture, comité sectoriel de main-d’œuvre en culture.

David Rancourt

26 février au 2 mars 2018

10h à 12h
Studio C – Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 7$ pour les membres du RQD

BIOGRAPHIE

Artiste en danse arrivé à Montréal en 1999, David s’est principalement illustré comme interprète depuis la fin des ses études à LADMMI (Les ateliers de danse moderne de Montréal) en 2003. Son travail auprès des chorégraphes Marie Chouinard, José Navas, Chanti Wadge, Annie Gagnon, Edgar Zendejas, Sylvain Émard, Alan Lake et Paula de Vasconcelos, entres autres, l’amène à expérimenter un large éventail de visions de l’art et du mouvement en plus de lui permettre de danser sur des scènes tant locales, nationales qu’internationales.

Il développe sa propre démarche chorégraphique qui l’ouvre à de nouvelles collaborations; notamment avec Clara Furey (the sorrowful sons), Pierre-Paul Savoie (Danse Lhasa Danse, Les Chaises et Corps Amour Anarchie, Léo Ferré), Audrée Juteau (Proposition Duo) et Mandala Sitù (Bijoux et Quartex).

Comme enseignant, il partage ses connaissances et ses inspirations autant en technique, en art de création et d’interprétation et en travail d’énergie dans différentes institutions tel que le regroupement québécois de la danse, l’Artère à Québec, l’école de danse contemporaine de Montréal et l’école supérieure de ballet du Québec.

Passionné des arts du mouvement et du souffle, il pratique le Continuum Movement avec Linda Rabin et le Qi Gong auprès de Marie-Claude Rodrigue depuis une dizaine d’années. Il fait également partie de l’équipe d’enseignants de l’école Fragments Libres.
À titre d’œil extérieur et de conseiller artistique, mentionnons sa collaboration avec Edgar Zendejas chez Ezdanza en plus de travailler ponctuellement avec d’autres créateurs de sa génération.

Engagé envers sa communauté dès son arrivé dans la métropole, David est membre du Regroupement québécois de la danse (RQD) depuis l’an 2000.

 

DESCRIPTION DE LA CLASSE

La classe proposée sera un hybride de technique de danse et de technique de corps (de mise en mouvement). Nous utiliserons des principes et une qualité de présence inspirée du Qi Gong (travail d’énergie). Nous travaillerons à partir de formes tirées du vocabulaire classique, moderne et contemporain, pourvu d’une certaine simplicité, dans le but de trouver aisance, agilité et intégrité dans nos mouvements.

En début de classe, nous prendrons le temps d’entrer en contact avec notre respiration et notre poids. Lentement mais sûrement, le corps sera appelé à se déployer dans l’espace à travers différents exercices, enchaînements et structures improvisées. L’emphase de l’enseignement est mise sur trouver une/sa liberté tout en rencontrant la forme (la demande externe). Alternant entre des segments de cours tout en subtilité et d’autres plus dynamique, la classe essaie d’éveiller votre corps autant physiquement que créativement.

////////

Les activités de formation continue sont réalisées grâce au soutien financier d’Emploi Québec et de Compétence Culture, comité sectoriel de main-d’œuvre en culture.

Esther Gaudette

02 avril 2018

10h à 11h30
Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 12$ membres / 15$ non-membres

BIOGRAPHIE

Esther Gaudette est une danseuse accomplie. Elle débute sa carrière à l’âge de 16 ans avec la compagnie de danse Sursaut. Diplômée de l’école de Danse de Québec  en 2000, elle continue d’œuvrer dans ce domaine comme danseuse, chorégraphe, répétitrice ou professeure. Elle a dansé plusieurs productions d’Isabelle Van Grimde et Francine Châteauvert. Elle participe aussi au spectacle 5 HEURES DU MATIN de Pigeons International, au spectacle CORPS NOIR de Stephan GLADYSZEWSKI, et de  FIFTEEN HETEROSEXUEL DUETS de la cie Coleman, Lemieux.

 

Depuis plusieurs années, elle danse pour Daniel Léveillé Danse et interprète tous les rôles féminins de ses productions.

 

Comme comédienne, elle apparaît au grand écran dans quelques longs métrages dont, L’ESPÉRENCE de Stefan Pleszczynski, SOUPIR D’ÂME de Helen Doyle et participe au long métrage de Jean Leloup, KARAOKE DREAM. Au théâtre, comme danseuse, elle a été de la distribution de PARADIS PERDU, une mise en scène de Dominic Champagne en 2010 ainsi que POÉSIE SANDWICHS ET AUTRES SOIRS QUI PENCHENT, version 2016, dirigé par Loui Mauffette.

 

En septembre 2015, elle débute sa collaboration avec la chorégraphe Daina Ashbee.

 

Sarah Bild

9 au 13 avril 2018

10h à 12h
Studio C – Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 7$ pour les membres du RQD

BIOGRAPHIE

Chorégraphe, improvisatrice et enseignante, Sarah Bild poursuit sa carrière artistique à Montréal depuis plus de 25 ans. Ses solos et pièces de groupes sont présentés à travers le Canada. Minimalisme, gestuelle éclatée, abstraction, extrême lenteur, tous se côtoient pour créer des mondes riches d’images psychologiques, oniriques soulevant toujours un questionnement sur notre existence et la précarité de la présence humaine sur cette planète. En 2008, Sarah Bild devient la première improvisatrice certifiée pour l’enseignement de la technique Action Theater au Québec. Elle enseigne régulièrement à l’École de danse contemporaine de Montréal et est chorégraphe et professeur invitée dans plusieurs écoles de formation en danse à travers le Canada.

DESCRIPTION DE LA CLASSE

Working state (Travail d’état): une exploration du temps dans la composition.
Comment concevoir un présent éternel, un état constant, comme une opposition au mouvement qui passe au travers du temps, au mouvement avant qu’il n’apparaisse ? Grâce à des explorations et improvisations individuelles nous explorerons diverses qualités de présence ainsi que notre propre relation au temps: comment nous le ressentons de l’intérieur et comment il est lu de l’extérieur. Nous travaillerons sur de courtes propositions afin de les partager avec le groupe et développer un discours sur ce que nous observons. Utilisant les méthodes d’improvisation du Action Theater™, Sarah Bild guidera les participants à travers de riches explorations qui éveilleront leurs impulsions créatives et leur permettront d’aiguiser leur intuition artistique.

////////

Les activités de formation continue sont réalisées grâce au soutien financier d’Emploi Québec et de Compétence Culture, comité sectoriel de main-d’œuvre en culture.

Antoine Turmine (Gigue contemporaine)

 ** OUVERT À TOUS **

14 mai 2018

10h à 12h
Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 12$ membres / 15$ non-membres

BIOGRAPHIE

Issu et toujours investi dans le milieu de la danse et de la Gigue traditionnelle québécoise, Antoine Turmine porte également les habits du danseur contemporain. Diplômé en danse (BACC) à l’UQAM depuis 2014, il est désormais investi dans une maîtrise en danse afin de mieux situer et (re)questionner sa lecture du son et du corps. Antoine est actuellement visible et impliqué dans le travail de plusieurs compagnies : Zogma, BIGICO et Quantum Collective, en plus de participer à plusieurs créations indépendantes. Et de développer un parcours chorégraphique au sein du mouvement de la gigue contemporaine.  

DESCRIPTION DE LA CLASSE

Rythme et perception 

Cet atelier met en jeu différentes modalités perceptives pour un même rapport au rythme dans le but d’étendre ses frontières. À partir d’un travail en danse percussive et plus particulièrement sur la gigue québécoise, les participants sont ainsi invités à composer avec des imaginaires et des consignes physiques qui ont pour but de perturber leur appréhension du rythme, de la sensation et du mouvement. L’approche se base sur l’intersensorialité comme stratégie pour revisiter le rythme et y maintenir une attitude exploratoire dans sa prise d’informations sensibles en plus de dégager de nouvelles manières de faire en général.

 

Guy Cools

21 au 25 mai 2018

9h à 12h
Studio C – Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 20$ membres / 25$ non-membres

BIOGRAPHIE

GUY COOLS

Guy Cools est un dramaturge de la danse.
Ces postes récentes incluent un professorat associé à l’institut de recherches ‘Arts dans la Société’ à l’École des Arts Fontys à Tilburg, et chercheur post-doctorale à l’Université de Gand, où il a fini un doctorat sur la relation entre la danse et l’écriture. Il a travaillé comme critique de danse et programmeur artistique pour la danse en Flandre. Il se consacre maintenant à la dramaturgie de production, travaillant pour des chorégraphes partout en Europe et au Canada comme : Koen Augustijnen (B), Sidi Larbi Cherkaoui (B), Danièle Desnoyers (CA), Lia Haraki (CY), Christopher House (CA), Akram Khan (le Royaume-Uni), Arno Schuitemaker (NL) et Stephanie Thiersch (DE). Il fait régulièrement des lectures et des publications et il a développé une série d’ateliers qui ont pour but de soutenir des artistes et des chorégraphes dans leur processus créatif.
Ses publications les plus récentes incluent The Ethics of Art: ecological turns in the performing arts (Valiz, 2014) (Tournants écologiques dans l’art du spectacle), co-edité with Pascal Gielen ; In-between Dance Cultures: on the migratory artistic identity of Sidi Larbi Cherkaoui and Akram Khan (Valiz, 2015) (Cultures de Danse métissées: sur l’identité artistique migratrice de Sidi Larbi Cherkaoui et Akram Khan) et Imaginative Bodies, dialogues in performance practices (Valiz, 2016) (Corps Imaginatifs, dialogues sur des pratiques de performance), une série d’ entretiens avec des artistes contemporains majeurs que Cools a réalisé de 2008 jusqu’à 2013 pour Sadler’s Wells à Londres. Avec la chorégraphe canadienne, Lin Snelling, il a développé une pratique de performance improvisée intitulée ‘Rewriting Distance’ (‘Récrire l’écart’) (voir aussi : www.rewritingdistance.com) qui se concentre sur l’intégration de mouvement, la voix et l’écriture.

DESCRIPTION DE LA CLASSE

L’atelier explorera la notion que la dramaturgie est un accompagnement du processus créative de l’artiste/chorégraphe et que c’est accompagnement commence avec la recherche et l’étude des sources d’inspirations: sa propre identité, les espaces concrètes dans lesquelles on travaille et on habite; d’autres d’œuvres d’arts dans différents disciplines, des évènements dans la réalité. On explore le travail du dramaturge comme témoin, comme interlocuteur et comme éditeur. On le fera par des exercices concrets et pratiques et en discutant mon travail avec entre autre Koen Augustijnen, Sidi Larbi Cherkaoui et Akram Khan.

////////

Ce stage est possible grâce à la collaboration du Conseil de la Culture des régions de Québec et Chaudières-Appalaches.

Isabelle Poirier

4 au 8 juin 2018

10h à 12h
Studio C – Maison pour la danse de Québec (336 rue du Roi)

Tarif : 7$ pour les membres du RQD

BIOGRAPHIE

Après avoir obtenue son diplôme de LADMMI et  une majeure en histoire de l’art à l’Université de Montréal, Isabelle a dansé pour plusieurs chorégraphes indépendants et compagnies dont celle de Marie Chouinard avec laquelle elle a dansé pendant huit ans, avant d’y devenir répétitrice et adjointe à la direction artistique. Elle enseigne la danse à l’Université Concordia, au RQD et à l’EDCM et interprète pour l’année 2016-2017 la reprise du solo de Louise Bédard« Cartes postales de Chimère » et la reprise du solo «  les choses dernières » de Lucie Grégoire. Deux œuvres qui furent créées il y a plus de 20 ans et qui lui sont retransmises. Elle participe d’ailleurs à l’écriture des boites chorégraphiques de ses mêmes œuvres pour la Fondation Jean-Pierre Perreault.

 

DESCRIPTION DE LA CLASSE

Un cours en continuité et sans sous-groupe, qui met l’emphase sur la mobilité, le support des articulations et de la colonne vertébrale. Les séquences de mouvements visent à éveiller la connexion avec le sol et à bouger par le centre et non par les extrémités. Tout au long de la classe, de courts exercices viennent ponctuer ou accompagner la séquence physique pour activer les qualités de mouvement du danseur. Un cours avec deux grandes lignes directrices: dynamiser le corps et éveiller notre présence dans chaque mouvement.

////////

Les activités de formation continue sont réalisées grâce au soutien financier d’Emploi Québec et de Compétence Culture, comité sectoriel de main-d’œuvre en culture.